La sécurité est l'affaire de tous !!!

5 Apr 2018

Accident de tir dans un club de Fréjus :

décès de l’un des deux blessés

 

 

 

http://www. leparisien. fr /faits-divers/ accident-de-tir-dans-un-club-de-frejus-deces-de+un-des-deux-blesses-18-03-2018- 7615233. php 

 

Le parquet s’oriente vers l’ouverture d’une information judiciaire pour homicide et blessures involontaires.

Un jeune homme de 20 ans a succombé dimanche matin à ses blessures après un accident de tir survenu la veille dans un club de tir de Fréjus (Var), a-t-on appris auprès du procureur de la République de Draguignan, Ivan Auriel. Il avait été blessé samedi après-midi, ainsi qu’une autre personne.

 

« L’accident est intervenu alors que le club connaissait une forte affluence », a indiqué le magistrat, en détaillant les premiers éléments recueillis sur ce drame.

 

« Quelqu’un est venu demander au propriétaire d’un fusil, alors qu’il essayait son arme, de lui laisser sa place sur le pas de tir, ce qu’il a accepté volontiers en posant, sans vérifier qu’elle était encore chargée, son arme près de lui », a-t-il expliqué.

 

Présent à ses côtés, « un ami du propriétaire de l’arme en voulant passer sa main sur la crosse, a alors touché la queue de détente, déclenchant le tir. »

« Un acte de négligence qui est une faute grave »

 

La balle, d’un calibre 308, a d’abord sectionné deux phalanges d’un jeune homme de 23 ans, domicilié à Saint-Raphaël. Il a brièvement été hospitalisé samedi. Un autre jeune, de 20 ans et domicilié lui aussi à Saint-Raphaël, a ensuite été touché à l’abdomen par la même balle. Hospitalisé à Toulon, il est décédé dimanche matin à 6 heures des suites de ses blessures.

 

Les deux responsables de l’accident, âgés d’une soixantaine d’années, l’un Fréjusien (le propriétaire du fusil), l’autre résident monégasque, « choqués par leur acte de négligence qui est une faute grave », selon le parquet, ont été entendus en audition libre par la police de Fréjus.

 

Ils devraient de nouveau être entendus, de même que les responsables du club, le Tir Club Fréjusien, précise le parquet, qui s’oriente vers l’ouverture d’une information judiciaire pour homicide et blessures involontaires.

 

 

Un tireur de 20 ans est décédé, son ami a perdu deux doigts, à la suite d'un tir de .308 ... L'auteur, sexagénaire, lui aussi doit se sentir mal. .. que de vies dévastées (familles, amis, ... )

 

Scénario possible : Un jour d'affluence, on demande de libérer le pas de tir, le tireur se dépêche, met l'arme derrière lui. .. Toujours partant d'une bonne intention, son camarade saisit l'arme et le coup part ... Nous ne sommes pas à l'abri d'un tel drame ! 

 

En début d'année, j'ai eu la désagréable vision d'un membre, que je ne connaissais pas, un tireur récréatif, 50 ans, qui a pris son 9 mm sur le banc, derrière le pas de tir, et a balayé tous les tireurs présents, dont moi qui étais à cinq mètres, sans possibilité de me protéger et réagir ... Naturellement, j'ai attendu que son arme soit en sécurité avant de l'interpeller en lui disant : « Monsieur, c'est la dernière fois que vous faites cela l » Bien sûr, il était surpris et a, après coup, réalisé la dangerosité de sa manipulation ! 
Voici pourquoi, arbitres, responsables de club, moniteurs, vérificateurs, accompagnateurs désignés par vos clubs, aidants lors des arbitrages et autres bénévoles qui œuvrent pour notre sport vous rappellent, présentent, expliquent et pour certains vous font comprendre certaines notions pourtant si évidentes, mais qui sont encore une « nouveauté » pour d'autres ... La sécurité est l'affaire de tous !

 
• Soyez particulièrement attentif quand votre « bonne routine de tir» est perturbée : on vous demande un renseignement, vous êtes exceptionnellement plusieurs à la même ligne, on vous demande de changer de poste, vous subissez un enrayage ... • Coup faible, long feu, signal sonore : les procédures sont-elles connues de tous? Posez les questions, ne restez pas dans le doute ! •

 

Vous devez toujours vérifier qu'une arme est vide : au départ, chez vous, la sortir en dernier lieu au pas de tir, la mettre en sécurité durant le tir : chargeur sorti et vide, drapeau de sécurité (Safety flag) en place (ie bout de fil fluo de débroussailleuse qui fait toute la longueur et qui sort du canon) et la ranger en premier lieu.

 

• Durant le transport, elle doit être vide, et enfermée avec  sécurité de pontet ou pour les armes longues, une pièce essentielle enlevée (verrou de culasse), les munitions aussi, enfermées et dans un autre contenant. .. dans le coffre de la voiture lui aussi fermé à clef. Si un arrêt est nécessaire, avoir la voiture en vue!

 

• Au club, il faut mettre sa valise, mallette, housse sur la table du pas de ti~ et 1à l'ouvrir en prenant soin que le canon pointe déjà et UNIQUEMENT vers les cibles !

 

• Quand on ouvre la mallette, ia sécurité de pontet est présente, et en plus pour les armes longues, une pièce essentielle est retirée (verrou de la culasse). Il n'y a pas de munition dans la housse/mailette, contenant l'arme ! 
 

• Toute arme posée (repositionner ses lunettes, son télescope, se gratter le 1e2, etc.) doit être AVANT TOUT mise en sécurité, vacuité vérifiée, culasse/barillet ouvert(e), drapeau de sécurité inséré, chargeur enlevé et vide.


BON TIR A TOUS

Please reload

Posts à l'affiche

NOUVELLE MODIFICATION DE LA LOI SUR LES ARMES

May 31, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Créé par Website Creation by RG en 2017

Lézard-tilleurs en Gaume - Ronny Gruslin - Vance - Belgique

  • google-plus-square
  • facebook-square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now